My French teacher would be so proud . . .

Next month, Devil’s Garden will be published in France. This will be my fourth novel for Le Masque and my longtime editor, Marie-Caroline Aubert — they also published Dark End of the Street (Blues Bar), Dirty South (Dirty South), White Shadow (Tampa Confidential).

Translations often keep an English title but often changed to something that resonates more with French readers. But for Devil’s Garden, we’re getting a literal translation — LE JARDIN DU DIABLE — which sounds even better in French.

My readers in France have always been my most loyal fans (they know a little about Noir) and I can’t wait for Roscoe Arbuckle’s return to Paris. Only a year before his trial, he was greeted in the city by thousands of adoring fans.

Below is of note to my 10th and 11th grade French teacher, Peggy Todd. She wouldn’t believe it!

Présentation de l’éditeur

1921, San Francisco. Samuel (plus tard Dashiell, quand il commencera à écrire) Hammett, enquêteur pour Pinkerton, est chargé d’interroger les témoins de ce qui va être le grand procès du monde du cinéma : Roscoe Arbuckle, dit Fatty, célèbre star du comique muet, est accusé d’avoir, lors d’une orgie dans son hôtel, « écrasé » une jeune actrice, Virginia Rappe, provoquant sa mort. L’affaire est un coup monté, dont le livre nous développe les étapes en alternance avec le cheminement de Hammett, marié à une infirmière, tuberculeux, adorant son métier, fumant et buvant beaucoup, et posant toujours les bonnes questions. Il rencontre en route une séduisante blonde, agent du FBI, qui cherche à découvrir qui a approvisionné en alcool la fameuse orgie qui a mal tourné.
Outre les deux personnages principaux, les rôles secondaires sont des « people » aussi célèbres que Marion Davies et Howard Hugues, grand instigateur du complot. Le Jardin du diable est aussi une réflexion sur les mœurs dépravées de l’époque, l’obsession de la célébrité et de l’argent, la corruption des magistrats et l’impunité de Hearst : le côté Amérique pourrie qui a poussé Hammett à écrire par la suite Moisson rouge et La Clé de verre.

Traduit de l’américain par Christophe Mercier

Biographie de l’auteur

Natif de l’Alabama, Ace Atkins, 40 ans, vit dans le comté d’Oxford, Mississipi, au pays de Faulkner. Ace a pratiqué le football en championnat, été un temps libraire, puis journaliste. Ses enquêtes criminelles dans le Tampa Tribune lui ont valu d’être nommé pour le Livingston Award et pour le prix Pulitzer en 2001. Il est l’auteur de Blues Bar, Dirty South Rap et Tampa Confidential (Le Masque).

Share This Post

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

More To Explore

Hooray, Hollywood

News from Hollywood: HBO to Develop Quinn Colson Series We’re finally able to share the good news, as Variety recently reported, that Tibbehah County is